Le thé sahraoui

Parmi les traditions précieusement observées, on trouve ce que les sahraouis appellent la théorie des trois « J »  de la préparation de thé, Jamaâ (le groupe ou la communauté), ce qui signifie que le service de thé est au mieux lorsque l’on se trouve en groupe et plus il y en a et mieux c’est.Le deuxième “J” correspond au Jarr (le prolongement). Ce qui signifie que lorsque la préparation est longue, cela laisse à l’assemblée assez de temps pour traiter de diverses questions socio-économiques en toute quiétude et sans le moindre stress.Le troisième “J” correspond au Jamr (charbon allumé). C’est le feu traditionnel au charbon utilisé pour la préparation du thé et qui lui donne toute sa saveur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.